La majorité socialiste rejette une proposition Ecolo permettant plus de transparence et d’accessibilité aux débats du conseil communal

Ce lundi 27 juin, lors du conseil communal, notre conseillère communale Annie Wildemeersch a introduit un point proposant de diffuser et archiver en video les débats du conseil communal sur le site internet de la commune.

Publié le mercredi 29 juin 2011

Nous partions d’un constat simple : une majorité de Belges possède aujourd’hui une connexion internet personnelle et a accès au Web. Les sites en ligne de la presse écrite, y compris régionaux, connaissent depuis quelques années un succès croissant et l’information sur internet prend une place croissante dans la vie des internautes.

Partant du constat que l’on peut et que l’on doit toujours faire mieux en terme de transparence et de démocratie, il nous semblait donc intéressant de lancer une dynamique intégrant cette évolution numérique et ces nouveaux rapports à l’accès à l’information. D’où notre proposition de diffuser et d’archiver les débats du conseil communal sur internet.

Sur le plan communal, la mise en place d’un tel procédé permettrait de relancer l’intérêt des citoyens pour le débat politique communal qui, s’il ne manque pas d’intérêt, n’attire pas un nombre important de ces citoyens dans la salle du conseil. Au contraire, l’archivage point par point permettrait la consultation d’une information ponctuellement intéressante pour nos citoyens.

Il serait également intéressant pour les élus de faire un effort pédagogique supplémentaire lors de leurs interventions afin d’être compris par ce public élargi. En outre, l’intérêt de l’interpellation citoyenne – avancée importante pour plus de démocratie représentative – serait relancé compte tenu de la publicité supplémentaire qui aurait pu être faite au conseil communal sur le site de la commune.

Il nous semble donc que la mise en place d’un dispositif permettant la retransmission et l’archivage des conseils communaux sur le web serait un investissement durable pour la commune de Wanze qui engendrerait des bénéfices démocratiques importants sur le court, moyen et long terme.

Nous avons donc fait cette proposition au conseil ce lundi.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’accueil réservé à notre proposition par la majorité socialiste (PS-MR), fût pour le moins brûlant ! En effet, nous avons assisté à un procès d’intention d’une grande agressivité et d’un grand mépris.

Morceaux choisis :

- "C’est de la démagogie, il est hors de question de faire du conseil, un reality show"

Si l’on reprend la définition du mot démagogie, il s’agit de s’attirer les faveurs du peuple en le flattant. Il n’est ici nullement question de flatter qui que ce soit mais bien de vivre avec son temps et d’offrir plus de transparence aux citoyens. Certains auraient-ils par contre peur de devoir modérer leurs virulentes interventions ?

- "Ce n’est pas ça qui donnera l’envie au citoyen de s’impliquer"

Nous en sommes témoins tous les jours, il y a une certaine incompréhension du grand public quant à la chose politique. Et cette incompréhension part certainement d’une méconnaissance de la réalité politique. L’idée de filmer les débats permettrait à chaque citoyen de se rendre de compte de ce qu’est une partie du travail d’élu communal et surtout permettrait de montrer la réalité des débats qui sont menés au sein du conseil. De plus, cela obligerait les élus à faire un effort de pédagogie afin que tout un chacun puisse comprendre ce dont on parle. Cela pourrait donc in fine inciter plus de personnes à assister au conseil communal ! Cela étant dit, un travail de publicité des débats doit également être réalisé en amont par les autorités communales comme par exemple en réinstallant des valves communales dans tous les villages. Ces valves devant évidemment être régulièrement mises à jour.

- "Cela donnera la possibilité à tout un chacun sous couvert de l’anonymat de venir déverser son venin, insulter, calomnier les élus"

Cet argument démontre bien de la méconnaissance du dossier puisqu’il n’était absolument pas question de permettre des réactions sur le site de la commune aux débats du conseil. A-t-on réellement lu le point à l’ordre du jour ?

- "Jusqu’à preuve du contraire le conseil communal est ouvert à 100% de la population"

Et l’on devrait se réjouir du nombreux public présent à chaque conseil ? Nous ne devons pas être présent aux mêmes séances ! En effet, tout le monde peut venir assister au conseil communal mais il faut bien regretter que les bancs du public soient généralement fort peu usés. Nous estimons que la société a évolué, que si le citoyen ne va plus vers le politicien, c’est à celui-ci à aller vers le citoyen. Celui qui ne le comprend pas creuse un peu plus le fossé qui le sépare du citoyen.

- "Vous dénigrez le travail du secrétaire communal en insinuant qu’il ne relate pas les faits du conseil communal"

Nous n’avons rien à reprocher aux comptes rendus du secrétaire communal mais nous nous demandons combien de Wanzois et de Wanzoises les lisent ? Cela étant dit, si le code de démocratie locale n’oblige pas à tenir un compte-rendu analytique de ce qui a été dit lors du conseil, il n’empêche pas non plus de filmer les débats et de les archiver.

-  "Crisnée a mis en place ce que vous proposez et c’est un échec "

Le bourgmestre MR de Crisnée a en effet développé la possibilité de suivre le conseil communal de sa commune en direct sur Internet. Il n’est cependant pas question d’archivage des séances du conseil contrairement à ce que nous proposons. S’est-on renseigné avant d’avancer cette contre-vérité ?

Comme vous le lisez, ces réactions entendues parmi d’autres lors du conseil communal de ce lundi 27 juin confirment notre sentiment d’avoir face à nous des groupes politiques qui : soit, n’ont pas compris ou pas eu le temps de comprendre la portée de notre proposition ; soit font preuve d’un conservatisme incompréhensible ; soit dénigrent une proposition Ecolo par simple jeu politique (ou les trois en même temps).

Bref, si nous ne nous attendions pas à un oui franc et massif à notre proposition, nous espérions à tout le moins un accueil plus ouvert et admettant la discussion, quitte à reporter le point ultérieurement.

Cela ne nous arrêtera en tout cas pas dans notre volonté de rapprocher le débat politique du citoyen wanzois afin de garantir une plus grande transparence de la politique communale...

Ci-joint, vous trouverez le point tel que déposé à l’ordre du jour du conseil communal du 27 juin.

PDF - 57.1 ko

En prolongation à notre réflexion, nous vous invitons également à visiter le site de la ville de Metz. En effet, celle-ci propose un poadcast détaillé des différents points à l’ordre du jour du conseil municipal. Chacun peut donc savoir exactement de quoi l’on parle et qui intervient lors des débats.

Conseil municipal ville de Metz