Ecolo lance un défi à la majorité wanzoise : « osez travailler avec l’opposition ! »

Bilan et perspectives politiques à Wanze

Publié le jeudi 23 janvier 2014

En ce début d’année 2014, et un peu plus d’un an après le début effectif de la législature 2013-2018, les conseillers communaux Ecolo wanzois ont souhaité faire part de leurs réflexions sur le bilan et les perspectives politiques à Wanze. Sans faire un compte rendu exhaustif de l’année écoulée et de l’action qu’Ecolo souhaite voir mener ces prochains mois, Ecolo-Wanze relève deux défis pour la majorité wanzoise pour l’année à venir et la suite de la législature : maintenir des services à la population accessibles à tous et oser travailler avec l’opposition.

Jusqu’à la présentation du budget 2014, le contexte de crise n’avait pas semblé peser sur Wanze et ses citoyens, grâce à une gestion qu’Ecolo, depuis l’opposition, a saluée à plusieurs reprises. Mais Wanze n’est pas une île et les premières mesures touchant directement les portefeuilles des ménages ont commencé à faire sentir leurs effets : accès à la bibliothèque, accès à la piscine, taxation qui pèse sur les commerçants malgré les difficultés rencontrées à cause des travaux... D’autres vont suivre : augmentation de la taxe forfaitaire sur les déchets, augmentation des coûts d’accès aux plaines d’été… Ces augmentations toucheront principalement les familles. Si les services rendus à la population à Wanze sont nombreux, il faut pourtant que ceux-ci restent accessibles au plus grand nombre. Il s’agit d’un point essentiel pour nous que nous avons rappelé au Collège lors des Conseils portant sur les taxes et redevances et sur le budget 2014.

Pour la suite et dans un contexte où les moyens publics se font de plus en plus en rares, chaque euro investi doit l’être dans des projets utiles pour le plus grand nombre. Il n’est, dans ce cadre, pas responsable de lancer de nouveaux projets qui alourdiraient collectivement les charges des citoyens ou pénaliseraient les politiques existantes porteuses pour la commune et les citoyens. C’est pourtant le risque qui pèse à Wanze suite à la volonté des deux partis au pouvoir de réaliser deux promesses de campagne à savoir une piste d’athlétisme à Wanze (proposition PS) et étendre le réseau de caméras de sécurité dans la commune (proposition MR).

Sur le fond, Ecolo ne met les deux propositions sur un pied d’égalité. Une piste d’athlétisme peut être un projet séduisant, pour autant que les besoins soient objectivés autrement que par le succès du jogging dans nos contrées et que son impact financier soit limité pour la commune. Un réseau de caméras de sécurité nous semble par contre particulièrement inopportun dans une commune semi-rurale. Considérés comme un remède magique par certains, les caméras de surveillance posent un problème de respect de la vie privée, présentent un coût important pour la collectivité et apportent des résultats insignifiants eu égard à leurs coûts. Au niveau des besoins en matière de sécurité ou de quiétude des citoyens, ceux-ci résident prioritairement dans la gestion de la sécurité routière dans une commune fortement empruntée pour le transit automobile ou dans l’engagement d’agent constatateur supplémentaire pour répondre aux incivilités environnementales auxquelles la majorité oppose régulièrement son impuissance.

Ecolo sera donc particulièrement attentif à l’heure de discuter de ces projets de la majorité PS-MR qui s’inviteront à la table du Conseil au cours de l’année 2014.

Au niveau du fonctionnement de la démocratie wanzoise, à laquelle nous sommes donc, comme jeunes élus, confrontés depuis quelques mois, Ecolo tire pour conclusion qu’on peut très nettement mieux à Wanze. Si sous l’impulsion des écologistes les droits des conseillers ont été renforcés dans notre commune, le Conseil communal est malheureusement un théâtre dont la pièce est écrite à l’avance et qui laisse peu de place aux vrais débats constructifs entre majorité et opposition. Quelle place est-il laissé aux conseillers de la majorité comme de l’opposition et représentants des citoyens ? Les promesses étaient pourtant là en début de mandature avec l’annonce d’une ouverture de la majorité à l’opposition, dans le cadre notamment de la création et de la dynamisation de différentes commissions. Certaines de ces commissions se sont bien réunies mais très tardivement et n’ont, par exemple, pas été consultées pour préparer un document aussi fondamental que le Plan Stratégique Transversal (PST).

Ecolo a néanmoins voté le PST dont l’application va marquer cette législature communale car non seulement, celui-ci peut rassembler les forces politiques wanzoises autours de projets positifs pour la population mais également car la majorité a annoncé que ce texte était amendable. Lors du Conseil qui a vu l’adoption du PST cependant, une proposition d’Ecolo portant sur la possibilité de créer un centre de funérailles non confessionnel à Wanze a été balayé d’un revers de la main. Argument : il n’y a pas encore de promesses de subsides… C’est pourtant le même cas que pour un grand nombre de projets dans le PST ! Il faut donc passer des promesses aux actes.

Ecolo appelle la majorité et singulièrement le PS wanzois à prendre une première bonne résolution pour l’année 2014 : mettre la méfiance au vestiaire et travailler de concert avec l’opposition dans l’intérêt de la population wanzoise. Chaque parti représenté au Conseil peut alimenter positivement la dynamique communale et dans l’intérêt commun de la population. Aux membres de la majorité de sortir de leur cocon !

Nicolas Parent, Chef de groupe Ecolo à Wanze

Julie Faniel, Conseillère communale