Budget communal 2011 : Un manque criant de vision politique

Publié le lundi 7 mars 2011

Le budget wanzois de 2011 est en boni, tant à l’ordinaire (1.061.260€) qu’à l’extraordinaire (23.767€). Cette projection « flatteuse » doit cependant être nuancée.

La dette communale s’élève à 25.811.367€ (solde à rembourser au 31-12-2011) et la charge de la dette repart à la hausse pour 2011 puisque il est prévu une augmentation de 2,13% par rapport à la dette budgétisée en 2010. Après 2 années de diminution, c’est un bien mauvais signal.

Plus spécifiquement :

1°/ l’IPP passe de 8,4% à 7.9%. Personne ne s’en plaindra même si cette mesure est rendue possible grâce au 656.740€ de compensation en matière de taxe sur la force motrice dans le cadre du Plan Marshall. On peut cependant se poser la question de la durabilité et de l’isolement d’une telle mesure alors qu’on ne cerne pas de stratégie claire de la majorité pour inscrire Wanze sur la voie du développement durable, ce qui est pourtant l’axe central de la majorité gouvernementale wallonne.

2°/ le collège fait un effort pour la nomination de 12 agents statutaires dans le cadre du Pacte pour une fonction publique solide et solidaire ratifié par la commune. Quand on sait qu’il y a actuellement 39 agents statutaires sur un total de 171, on comprend que c’est un effort positif mais qui doit être maintenu.

3°/ l’augmentation du subside du Fonds des Communes qui passe de 2.284233€ en 2010 à 2.396.398€ au budget 2011 est aussi à noter dans l’amélioration de nos finances. Elle permet de prévoir une provision de 125.000€ pour une éventuelle augmentation des dépenses sociales : mesure évidemment raisonnable en ces temps difficiles.

Si on peut souligner des efforts réels de gestion de la commune, force est de constater que ce budget manque de souffle :

ECONOMIES D’ENERGIE : Le poste prévu pour les économies d’énergie passe de 15.000 à 10.000€. Ce n’était déjà pas grand-chose, et l’on rogne encore dessus. C’est bien d’engager des conseillers en énergie et en logement mais avec quels moyens vont-ils travailler, notamment au niveau de l’isolation des maisons qui est une des priorités à l’heure actuelle ? A ce propos, s’il n’y a eu qu’une prime à l’isolation demandée en 2010 c’est peut-être justement parce que cette possibilité n’a pas été assez popularisée.

ENVIRONNEMENT : Les subsides dédiés à la protection de l’environnement passent de 6.700€ en 2010 à 4.800€ en 2011. Il n’y a plus un sou au poste de la semaine de développement durable. On dirait vraiment que tous les problèmes sont résolus et qu’il n’y a plus rien à faire …

DECHETS : Le système de ramassage par poubelles à puces mis en place par INTRADEL est toujours d’actualité et le collège n’envisage pas de renégocier la taxe forfaitaire beaucoup trop élevée qui coûte cher à la population. Il n’envisage pas non plus une prime pour les jeunes ménages avec un ou 2 enfants. Ecolo avait proposé au conseil communal du 29-11-10 une prime de 20€. Cela devait être examiné dans le cadre du budget 2011 mais on attend toujours…

LOGEMENT : Une taxe (21.500€) sur les immeubles inoccupés est enfin prévue au budget 2011. Par contre, on ne trouve aucun crédit pour le logement social ou public alors que Wanze est toujours à 5% et qu’il faut atteindre 10% dans le cadre du décret wallon relatif au logement social. Certains bâtiments communaux sont par ailleurs en très mauvais état comme le garage de la rue de l’Abattoir dont un mur est fissuré et qui doit être abattu depuis de nombreuses années.

JEUNESSE : Le budget jeunesse est raboté et des dépenses sont reportées d’année en année. Pour rappel, à la Maison des jeunes de Huccorgne, une salle est toujours inutilisable à cause de problèmes d’humidité. Nous ne pouvons que déplorer cette absence d’intérêt pour la jeunesse wanzoise.

En conclusion, si le budget communal wanzois 2011 est assez raisonnable, il n’est habité d’aucun souffle novateur et il faut déplorer l’absence de projets un tant soit peu visionnaires. Wanze se comporte donc comme un « géant endormi » qui ne désire pas être un acteur de son propre développement malgré des finances assez saines. C’est regrettable.

ECOLO s’abstiendra donc lors du vote de ce budget.