Nouvelle école, mobilité : priorité au bien-être et à la sécurité des enfants

Après 5 ans d’attente, l’avenir de l’école de Vinalmont sera enfin mis en débat avec les habitants et les parents d’élèves ce jeudi. Au cœur des discussions, la question des bâtiments scolaires avec plusieurs options sur la table : l’opportunité d’une nouvelle école, agrandir l’école actuelle ou créer 2 sites en conservant l’actuelle école.

 Pour Ecolo, la priorité doit être le bien-être des enfants et de conserver une école de village à dimension humaine. Il s’agit d’avoir la garantie, quelle que soit l’évolution de la population scolaire, de disposer de classes plus spacieuses et d’une cour de récréation adaptée, plus verte et qui ne ressemblera pas/plus à une zone refuge « bétonnisée » pour pavillons « lovema ». Ecolo-Wanze demande également la mise sur pied d’un plan de mobilité ambitieux autour de l’école… et sans attendre 2023 et la nouvelle école.

Il y a 5 ans, le 7 avril 2014, Ecolo-Wanze questionnait le Collège communal sur le projet de nouvelle école à Vinalmont en s’interrogeant :

  • sur son dimensionnement, sachant qu’une seule classe supplémentaire était prévue par le Collège alors que la population scolaire était en plein développement ;
  • sur le dimensionnement réduit des espaces récréatifs ;
  • sur l’opportunité, vu la taille réduite du projet de la commune, de conserver le bâtiment actuel et donc de doubler l’école en créant deux sites.

En 2014, ces questions n’étaient pas jugées pertinentes par la majorité communale. Elles sont aujourd’hui brulantes compte tenu de la population scolaire qui compte pratiquement 70 élèves en plus depuis 7 ans. Ce jeudi, elles feront l’objet d’un débat public.

Ecolo-Wanze s’interroge dans ce cadre : le projet de nouvelle école, qui a obtenu une promesse de subsides de la Fédération Wallonie-Bruxelles d’1,5 millions d’euros, est-il adapté à la population scolaire actuelle et adaptable à une augmentation future de cette population ? Si non, quels seront les surcoûts pour la commune et les conséquences possibles pour le nouveau site ? Ecolo-Wanze suggère également une politique prudente en matière d’inscriptions dans les années à venir : l’école de Vinalmont doit rester une école de village à dimension humaine.

Si le site actuel est maintenu, Ecolo plaide pour sa verdurisation et un accès des enfants à des espaces verts à proximité (par exemple via des potagers  ou poulaillers pédagogiques). En cas d’abandon de l’ancienne école, Ecolo demande un débat sur la réaffectation possible du site.

Le bien-être des enfants, c’est aussi ici et maintenant. Le succès de l’école et l’organisation des voiries autour de l’école encouragent la congestion aux heures scolaires et les situations « à risque » en matière de mobilité.

Ecolo-Wanze réclame un plan de mobilité ambitieux incluant :

  • une protection des trottoirs à proximité de l’école qui ne doivent plus servir de parkings ;
  • des dispositifs visant à réduire la vitesse chaussée de Tirlemont à hauteur des passages piétons à proximité du croisement avec la rue Mottard Laloi (radar répressifs, personnages 3D) ;
  • des zones de stationnement « parking + marche » référencées à proximité de l’école chaussée de Tirlemont (à hauteur du sentier rejoignant l’école), rue de Villers, rue Charles Frère et rue Eugène Quique ;
  • une réflexion sur les sens de circulation à proximité de l’école ;
  • un accompagnement du secteur associatif afin de réfléchir avec les enfants, les parents et les enseignants aux déplacements scolaires et susciter des initiatives originales type Pédibus. Plusieurs expériences réussies peuvent servir de modèle en Fédération Wallonie-Bruxelles ;
  • l’intégration de la question de la mobilité dans le cadre du projet de la nouvelle école qui doit favoriser un accès sécurisé au bâtiment et la mobilité douce ;

 

Tant en matière de bâtiments scolaires que de mobilité, Ecolo-Wanze demande donc de l’anticipation et des actes et espère que le débat citoyen de ce jeudi sera un point de départ sur cette voie.

Nicolas PARENT,
Chef de groupe Ecolo-Wanze

Julie FANIEL,
Conseillère communale Ecolo

Share This