Pacte de majorité

Voici la retranscription écrite de l’intervention de notre chef de groupe, Nicolas Parent, à l’occasion de la présentation du pacte de majorité ce 03 décembre 2012.

Publié le mercredi 5 décembre 2012

Monsieur le bourgmestre cher Collègue. Ecolo s’abstiendra lors de ce vote.

Nous ne voterons pas contre cette alliance qui a le soutien théorique et mathématique d’une majorité d’électeurs wanzois. Nous respectons cela. Une coalition est du reste préférable, selon nous, à une majorité absolue quand le principal parti de cette coalition ne représente plus, à lui seul, la majorité des électeurs wanzois.

Nous ne voterons donc pas non plus pour. Il y a 6 ans, certains pensaient assister à un bouleversement de la vie démocratique à Wanze quand, pour la première fois après des décennies de majorité absolue, le PS et le MR avaient décidé de former une coalition. On peut se demander si après ces 6 années, beaucoup de citoyens ont le sentiment que cette alliance a apporté une réelle plus-value à la gestion de la commune en termes de projets ou de modernisation de la vie politique. La perte de vitesse du Parti Socialiste et le statu quo, malgré ou à cause de cette première expérience du pouvoir, du MR le 14 octobre dernier nous invite à penser le contraire.

Mesdames, messieurs, chères collègues, les prochains rendez-vous ne manqueront pas pour juger du travail de cette coalition, et nous serons évidemment au premier plan pour exercer ce contrôle et faire des propositions alternatives aux éventuels manquements que nous constaterons. En attendant le budget et la déclaration de politique communale, nous noterons toutefois que cette première séance du conseil n’est pas neutre politiquement. Même si il a du mal à appliquer la règle de manière claire dans sa propre commune, le Ministre des pouvoirs locaux Paul Furlan, socialiste donc, a rappelé ce matin en radio qu’être bourgmestre et président du conseil communal plaçait le bourgmestre en situation de juge et partie. Alors que d’autres communes, dont plusieurs dans la région, ont fait le choix de désigner un conseiller communal à la présidence du conseil pour améliorer la qualité du débat et renforcer le rôle du conseil communal dans la vie politique, nous constatons que Wanze n’a pas fait ce choix. L’absence d’égalité homme/femme au sein du Collège nous parait également incompréhensible à l’heure actuelle. Voilà des premiers fruits amers, de ce nouveau pacte de majorité qui justifient également notre abstention.