Ecolo-Wanze : une opposition active, propositionnelle et à l’écoute des citoyens

Bilan et perspectives à mi-législature

Publié le dimanche 10 avril 2016

En octobre 2012, Ecolo obtenait, pour la première fois de son histoire, deux conseillers communaux élus directement, Nicolas Parent et Julie Faniel, et un conseiller CPAS, Alexandre Lemmens, en obtenant 1030 voix sur les 8514 bulletins valables. Alexandre a depuis été élu au conseil provincial et été remplacé dans ses fonctions par Olivier Dubuffet.

Loin d’être l’aboutissement, ces bons résultats furent le début d’un travail constructif et constant au sein de l’opposition avec pour priorité l’amélioration du bien-être des habitants de notre commune.

Au sein du conseil communal, Ecolo s’est montré actif, constructif et propositionnel. Ce dynamisme a permis d’inscrire plusieurs thèmes à l’agenda politique dont une réforme en profondeur, qui figurait dans le programme Ecolo, du système de primes énergies ou la nécessité de réaliser des travaux dans plusieurs rues de la commune pour lutter contre les excès de vitesse.

Quantitativement, Ecolo a déposé 27 questions thématiques débattues en séance qui s’ajoutent évidemment aux nombreuses interpellations effectuées au regard des points déposés par le Collège.

Le groupe Ecolo-Wanze a également été à l’initiative de deux motions, l’une concernant les invendus alimentaires pour les personnes dans le besoin, l’autre sur le traité transatlantique afin de protéger nos entreprises locales et nos standards sociaux environnementaux. Celles-ci ont été votées après débat et amendements. En janvier dernier, nous avons déposé un point proposant que les futures voiries portent le nom de femmes illustres, notamment de Wanzoises ayant fait parties de mouvements résistants. Ce point a également fait consensus.

Enfin, le groupe Ecolo a, à travers des propositions en commissions, contribué à renforcer les droits des citoyens en matière d’interpellation directe aux conseils, les droits des conseillers communaux et la modernisation du dispositif de primes énergies à disposition des citoyens déjà évoquée.

Les questions posées et interventions au conseil sont les reflets de nos préoccupations en tant que représentants des citoyens wanzois. Ce travail, qui a fait l’objet d’une communication constante vers les citoyens, est manifestement reconnu comme tend à le démontrer la progression d’Ecolo à Wanze lors du scrutin électoral de 2014 (plus 5%) pourtant difficile pour les verts.

Afin d’illustrer la cohérence du travail accompli, nous vous proposons de parcourir le résumé de ce bilan.

1) Mobilité : un engagement pour des rues plus sures et une place plus grande pour la mobilité alternative

  • Nous avons interpellé plusieurs fois le Collège concernant la vitesse excessive des véhicules dans plusieurs rues de la commune et proposé la mise en place de dispositifs ralentisseurs. L’action d’Ecolo complète ici utilement la mobilisation citoyenne qui s’est peu à peu organisée sur le sujet. Nous attendons maintenant la réalisation des promesses d’engagements faites par le Collège.
  • En matière de mobilité, Ecolo a salué l’inscription de Wanze comme commune pilote du plan wallon « Wallonie cyclable ». Au-delà des subsides, Ecolo a proposé une plus grande créativité afin de permettre aux Wanzois de s’approprier les itinéraires cyclables. Nous avons également proposé que des rues à proximité de l’école de Wanze, de la place Faniel et de la piscine communale deviennent des rues « cyclables », soit des rues où les vélos sont prioritaires.
  • Enfin, nous avons proposé que Wanze prenne contact avec la société de voitures partagées « Cambio » afin que notre commune dispose de ce type de facilités pour les habitants. Le développement du centre de Wanze s’accompagne en effet de la croissance du nombre de voitures individuelles, ce qui ne manque pas d’engendrer des problèmes de mobilité. Il faut impérativement développer la mobilité partagée. Dans les communes où Cambio a été mis en place, avec une intervention communale limitée, on estime que l’apparition d’un véhicule partagé dans un quartier permet à 15 ménages de se passer de leur véhicule ou second véhicule, les gains financiers étant importants. A l’initiative d’Ecolo, les communes d’Amay, Huy et Waremme ont, elles, pris contact avec Cambio pour développer ce type de service.

2) Energie : un système de primes énergie plus complet et accessible

Pour Ecolo, le système de primes mis en place par la commune était perfectible, tant en matière d’offres que de communication, dans la mesure où son budget était réduit chaque année faute de demandes. Ecolo a donc fait une série de propositions en Commission énergie pour adapter les primes, en instaurer de nouvelles comme les primes à l’audit énergétique ou les primes aux chauffe-eaux solaires et renforcer les primes « petits travaux » à destination des logements les plus énergivores et des publics plus précarisés. Cette réforme a été concrétisée en 2014.

3) Propreté : une fiscalité plus incitative et des solutions originales pour améliorer le tri des déchets ménagers

Non la législature 2012-2018 n’aura pas été neutre financièrement pour les Wanzois. Outre l’augmentation d’une série de taxes et redevances, impactant particulièrement les familles, Ecolo-Wanze a dénoncé l’augmentation de la taxe forfaitaire sur les ordures ménagères en 2013. Cette augmentation était conséquente : + 6 euros pour les isolés ; + 9 euros pour les ménages de deux personnes ; + 11 euros pour les ménages de 3 personnes et plus.

Cette augmentation s’est ajouté à une fiscalité forfaitaire déchets nettement plus élevées à Wanze pour les ménages de 2 personnes et particulièrement pour les ménages de 3 personnes et plus que dans les communes voisines.

Un ménage wanzois de 3 personnes paye aujourd’hui une taxe forfaitaire de 154 euros. A Huy, ce même ménage payerait 119 euros, 104 euros à Amay, 107 euros à Héron et 69 euros à Villers-le-Bouillet. Même si l’on adapte les kilos compris par cette taxe, Wanze reste en tête.

Avec une taxe forfaitaire si élevée, bons ou mauvais trieurs, les Wanzois passent à la caisse ce qui est particulièrement décourageants pour celles et ceux qui font des efforts. À noter qu’actuellement, la production de déchets par ménage augmente à Wanze.

Il est pourtant possible d’atteindre le coût vérité avec une taxe forfaitaire plus basse et une taxation proportionnelle plus élevée, à savoir en optant pour une fiscalité véritablement incitative car porteuse de sens.

4) Enseignement : 1 école et 2 bâtiments à Vinalmont pour sortir du définitivement provisoire

Ecolo-Wanze a soutenu la décision de construire une nouvelle école à Vinalmont vu le manque de places à disposition des équipes éducatives et des enfants et le recours aux classes containers.

Néanmoins pour Ecolo-Wanze, il serait illogique de se priver des bâtiments actuels comme le prévoit le Collège.

D’une part, le projet est important financièrement (estimé à 2,8 millions d’euros) alors qu’au final, il n’y aura qu’une seule classe en plus (et un vrai local sieste bien sûr).

D’autre part, la cour (et le préau) de la nouvelle école sera plus petite que l’actuelle. Cela réduit les possibilités d’extension « modulaire » ou d’annexe. Vu ce constat, vu la croissance possible de la population scolaire entre le moment où l’on introduit le dossier et sa réalisation et vu les perspectives de croissance de l’école, la future école ne risque-t-elle pas d’être rapidement saturée ? L’expérience récente de l’école communale d’Antheit sur le sujet est assez éloquente..

Ecolo-Wanze plaide donc pour deux sites scolaires, qui resteront très proches, séparés en fonction des niveaux des classes.

5) Démocratie : des droits supplémentaires pour les citoyens et les conseillers communaux

Ecolo a proposé et obtenu une modernisation du règlement d’ordre intérieur du conseil communal :

  • Concernant le droit d’interpellation des citoyens, celui-ci a été facilité pour les habitants de notre commune et élargi aux représentants d’association, d’entreprise ou de commerce dont le siège social est situé à Wanze. Ces interpellations peuvent désormais concerner des points à l’ordre du jour du conseil et donc coller à l’actualité du débat démocratique wanzois. Les interpellations peuvent également avoir lieu toute la durée de la législature jusqu’à 6 mois avant les prochaines élections communales.
  • Depuis 2013, les conseillers communaux reçoivent également, à la demande d’Ecolo, sous format électronique les pièces des dossiers à l’ordre du jour ainsi que les PV des séances du Collège. Cette disposition facilite le travail de préparation du conseil des différents groupes.
  • Enfin, les groupes politiques représentés au conseil communal peuvent également avoir à leur disposition une salle communale pour se réunir et préparer le conseil afin de faciliter leur travail politique.

La technologie pourrait également aider les citoyens afin de faire part d’incivilités ou de dégâts sur l’espace public grâce à des applications actuellement développées au service des pouvoirs locaux et utilisant la fonction photo des smartphones. Ces applications permettent également de voir le suivi des plaintes ce qui est positif tant pour les citoyens que pour les équipes techniques locales dont le travail est valorisé. Cette proposition a été portée par Julie Faniel au conseil communal. Le Collège étudie actuellement cette possibilité.

6) Jeunesse : une politique jeunesse à l’écoute des jeunes

  • La création d’un conseil des jeunes figurait dans le programme d’Ecolo et dans le programme des partis de la majorité. Si un conseil des enfants a vu le jour, le conseil des jeunes, pourtant dans le programme des deux partis en majorité, a été reporté aux calendes grecques. Pour Ecolo, il s’agit d’un lieu utile pour consulter les représentants de toutes les associations de jeunesse wanzoises ainsi que des représentants élus par la jeunesse wanzoise. Cela doit favoriser le développement de la citoyenneté chez les jeunes mais aussi permettre de mettre sur pied des événements et des actions tournés vers les jeunes en fonction de leurs attentes.
  • En matière de politique jeunesse, Ecolo Wanze a également proposé qu’une sensibilisation soit faite par rapport à la consommation d’alcool lors d’événements festifs. Avec une proposition originale : proposer aux organisateurs d’événements que l’eau du robinet soit gratuite durant la soirée. Cela pourrait se faire en partenariat avec des ASBL actives dans ce domaine. Fermé dans un premier temps, le Collège cherche aujourd’hui à mettre en place des solutions telles que proposées par Ecolo.
  • Ecolo-Wanze a également fait des propositions tant en matière d’événements, en proposant par exemple un lieu de diffusion pour les matchs de nos Diables rouges lors de la Coupe du Monde, que de citoyenneté à travers la proposition d’associer davantage les jeunes aux moments de souvenirs.

7) Pour le développement de la vie de quartier et la convivialité dans la commune :

Pour Ecolo, le développement de la vie de quartier est un facteur nécessaire pour renforcer la convivialité et la cohésion sociale dans une commune. Ecolo a défendu cette priorité au conseil communal en s’opposant notamment aux redevances liées au prêt de matériel lors d’événements.

Mais encore ? Ecolo-Wanze a interpellé sur de nombreux autres sujets :

- nous avons soutenu une politique de soutien aux commerces forte lors des travaux et plus globalement en lien et en cohérence avec les communes voisines ;
- nous avons interpellé la majorité sur les problèmes de promotion de nos atouts touristiques ;
- nous avons interpellé la majorité sur la possibilité de mettre en place des budgets participatifs, çàd, des budgets attribués à des actions choisies par les habitants de nos villages ;
- nous avons proposé la création d’un lieu public susceptible d’accueillir des funérailles non-confessionnelles ;
- nous avons interpellé la commune sur la nécessité de dynamiser les villages, notamment à travers l’organisation d’activités culturelles décentralisées ;
- nous avons proposons que les « éco-guides » énergie citoyens soient mieux valorisés dans leurs compétences qui pourraient être mises au service des citoyens en situation de précarité énergétique…

Et la suite ?  : Ecolo-Wanze restera une force propositionnelle et constructive à Wanze à l’écoute et ouvertes aux citoyens qui ne manquent pas d’idées pour l’avenir de leur commune. Cela passera par des questions et interpellations au Conseil mais également par des propositions que nous continuerons à défendre. Ce n’est pas toujours simple mais nous sommes convaincus que les bonnes idées finissent toujours par faire leur chemin. C’est bien notre objectif. Pour illustrer cette volonté, voici quelques projets que nous mettrons en avant dans les mois à venir.

1) Dynamisation de la place Faniel  La présence du Centre culturel sur la place Faniel pourrait être le point de départ d’une réflexion plus large sur la dynamisation et un réaménagement de la place et de son environnement immédiat tout au long de l’année. Cela pourrait passer par :
- des concerts dans une ambiance "cool" et lounge les vendredi lors de la belle saison ;
- un réaménagement de l’espace pour le rendre plus convivial et fonctionnel : espace pique-nique, fontaine et toilettes publiques… Bref, un endroit où on a envie de rester. Pourquoi ne pas susciter un concours de projets soumis in fine à une consultation populaire ?
- un réaménagement des abords en concertation avec les citoyens et les commerçants pour rendre les rues entourant la place plus paisible ; mettre en place des kiosques d’information sur les espaces publics à usage des Wanzoises et Wanzois ;

Concernant le centre de Wanze, des outils de communication devraient être mis en place dans une logique de participation et d’appropriation des enjeux des décennies à venir par les citoyens.

2) Un plan « escargot » pour limiter la vitesse dans les rues de Wanze Si nous sommes déjà intervenus au conseil sur le sujet, Ecolo veut un plan large pour ralentir la vitesse dans les rues fréquentées de l’entité. Cela doit passer par un cadastre, une consultation de la population au-delà du cas par cas et des réalisations.

3) Sauvons nos sentiers publics ! La commune de Wanze dispose d’un grand nombre de sentiers publics qui sont essentiellement un héritage du passé. Certains sont entretenus et valorisés, notamment par le parc, d’autres ont disparu, certains enfin, trop méconnus ou envahis par la végétation, subsistent vaille que vaille mais sont clairement menacés de disparition.

Dans ce contexte, Ecolo Wanze propose de mettre sur pied un groupe de travail « sentier » constitué de représentants de la commune et de citoyens intéressés. Ce groupe aurait pour objectif de répertorier les sentiers d’intérêt public, écologique, touristique etc, de s’assurer de leur entretien/état et de les valoriser (balade touristique, via guides natures, panneaux etc)…

4) Une politique cyclable intégrée et durable pour une garantie de succès La politique cyclable wanzoise doit également être intégrée et constante dans le temps. Il n’est pas normal que des tronçons disparaissent (comme c’est le cas rue Léon Charlier à Bas-Oha) ou ne soient pas correctement entretenus alors que d’autres itinéraires cyclables sont créés. Une évaluation annuelle de la politique cyclable devrait être également mise à l’agenda pour analyse les besoins des cyclistes et envisager les corrections à apporter sur les différents tracés cyclables existant à Wanze.

5) Les débats du Conseil disponibles à la demande sous format audio ou vidéo A l’instar de municipalités françaises, dont Metz, nous souhaitons que les débats du Conseil communal puissent être disponibles en format audio ou vidéo point par point afin de permettre aux habitants de se rapprocher des enjeux les concernant et d’avoir une bonne connaissance du travail de leurs élus. La participation à la commission de développement rurale témoigne de l’intérêt citoyen pour les enjeux politiques. 6) L’énergie au service des citoyens En matière d’énergie, Ecolo espère que le projet d’une éolienne citoyenne pourra voir le jour à moyen terme. Nous ne perdons par ailleurs pas de vue la possibilité d’un chauffage urbain au départ de Biowanze, idée évoquée par Südzucker et les autorités communales en 2006 lors du développement du site. Ce chauffage urbain pourrait être, par exemple, être mis à disposition des habitants des cités sociales à proximité de Biowanze.

7) Des échanges entre comités de quartier Nous souhaitons encourager les échanges entre comités de quartier (prêt de matériel centralisé, partage d’expérience,…). …..

opendocument text - 23.3 ko
Bilan mi-mandature