Budget communal 2012 : Des satisfactions et des déceptions en bout de course

Publié le mardi 20 décembre 2011

Le dernier budget de la mandature de l’actuelle majorité wanzoise a certaines qualités : il préserve et consolide l’emploi communal, il anticipe certaines difficultés financières qui pourraient toucher les communes et les CPAS ces prochains mois et prend quelques initiatives nouvelles intéressantes en matière énergétique ou de démocratie participative.

Ainsi, nous ne bouderons pas notre plaisir de voir le Collège budgétiser, après 5 années de mandature, la création d’un conseil consultatif des jeunes et des personnes handicapées. C’est une réelle avancée en termes de démocratie participative que nous réclamions depuis longtemps et un pas nécessaire pour rapprocher les citoyens de la prise de décision politique. Nous avions d’ailleurs rappelé publiquement notre volonté de mettre en place un conseil consultatif des jeunes à Wanze pas plus tard qu’en octobre dernier. La poursuite des travaux d’économies d’énergie réalisés sur les bâtiments publics est également un point que nous tenons à saluer.

La diminution du montant global des primes énergétiques qui peuvent être octroyées aux citoyens est par contre un mauvais signal et sonne comme un constat d’échec. De 15 000 euros en 2010, ce montant ne sera plus que de 8000 euros en 2012. On nous répondra qu’il y a peu de demandes mais les besoins, et particulièrement chez les personnes défavorisées, sont bien là compte tenu du poids croissant des factures énergétiques sur le budget des ménages.

Enfin, nous ne pouvons une nouvelle fois que déplorer la fiscalité en matière de politique de déchets qui frappe injustement les citoyens wanzois. Avec une taxe forfaitaire particulièrement élevée pour une commune en bonne santé financière (66 euros pour les isolés, 106 euros pour les ménages de deux personnes et 142 euros pour les ménages de 3 personnes et plus), Wanze récompense insuffisamment les citoyens qui font des efforts en matière de tri et de production de déchets. Il était possible de diminuer cette taxe forfaitaire et d’augmenter le coût à la production de déchets sans impacter fondamentalement le budget 2012. Le maintien de la taxe sur l’enlèvement des encombrants, dont se passe beaucoup de communes et qui rapporte seulement 600 euros par an à la commune, nous laisse également perplexe.

Annie Wildemeersh, Conseillère communale

Nicolas Parent, Secrétaire et porte-parole de la locale de Wanze

Alexandre Lemmens, Secrétaire de la locale de Wanze