Avis d’Ecolo Wanze sur le SDER

Nicolas Parent, chef de groupe

Publié le mardi 25 février 2014

Monsieur le bourgmestre, chers collègues,

Le Gouvernement wallon sollicite donc notre avis concernant le projet de révision du Schéma de développement de l’espace régional.

Tous les termes sont importants.

De qui parle-t-on ? Du Gouvernement wallon, qui a travaillé de concert autour du Ministre de l’Aménagement du territoire, pour élaborer le document qui nous a été présenté.

On parle ici de notre avis parce que nous sommes ici dans un processus consultatif qui associe les experts du terrain, à savoir les communes, et non face à une présentation d’un dossier bouclé. Le Collège l’a d’ailleurs bien compris en adoptant une posture propositionnelle. La présente délibération a qui plus est été amendée par les groupes politiques de l’opposition en Commission, je vais y revenir.

Enfin, nous parlons ici du Schéma de développement de l’espace régional, outil indispensable de vision à court, moyen et long terme de l’évolution de notre territoire wallon au regard des enjeux qui se présentent face à nous au niveau wallon, et donc wanzois, en matière de mobilité, de logement, de développement économique et de préservation de l’environnement. Comme la proposition de délibération nous le rappelle, il fallait réviser le SDER, dont la précédente version date de 1999 et à laquelle peu d’acteurs locaux se réfèrent.

Sur le fond maintenant.

Le Schéma de développement de l’espace régional met en avant la supracommunalité et la logique des bassins de vie dans une optique de meilleure gouvernance, de bonne utilisation des deniers publics et d’un meilleur service aux citoyens, notamment en matière de mobilité et d’efficacité en matière de développement de nos atouts économiques. C’est d’ailleurs cette même dynamique qui anime la Conférence des élus de Huy-Waremme dont les travaux auraient probablement pu être d’avantage intégrés s’ils avaient pu être mis en place dès le début de cette législature. Soit, on ne refait pas l’histoire et la consultation nous donne ici la possibilité d’améliorer la copie régionale au niveau de l’arrondissement et au niveau de Wanze.

Nous ne partons pas de rien. Comme l’a rappelé le Ministre Henry à une question parlementaire la semaine dernière « Huy et Waremme jouent un rôle important dans le projet de SDER. Ils y ont le statut de pôles principaux. Un bassin de vie a été défini autour de ces deux entités ».

En matière de développement du tourisme, beaucoup de choses ont été dites et écrites ces dernières semaines. Au-delà des polémiques, nous retenons la volonté commune des partis de l’arrondissement de faire valoir nos atouts mais également de trouver des pistes pour dynamiser le tourisme à Huy-Waremme. Cette problématique ne doit pas se limiter au territoire d’une seule ville, puisque notre potentiel est aussi rural et ne doit non plus se focaliser uniquement sur des points comme le téléphérique qui était d’ailleurs toujours en fonctionnement lors du recueil des données par les autorités wallonnes. C’est d’une stratégie de territoire dont nous avons besoin.

Sur ce point, je salue notamment cette réunion organisé par la Maison du Tourisme Hesbaye Meuse, à l’initiative de son président, et c’est également, j’ose le croire, l’un des objectifs d’une réforme des structures au sein du Parc de la Burdinale. Je pense que ces efforts et ces nouvelles orientations devront se structurer notamment au niveau de la conférence des élus. Vu le retard pris sur d’autres régions, nous ne pouvons plus nous permettre de disperser les moyens et les énergies.

Sur cette question du tourisme, je ne doute pas d’une évolution positive du projet de SDER. Je rappellerai d’ailleurs sur ce point la réponse du Ministre Henry faite au Parlement wallon il y a peu : « ainsi, la question du statut touristique de Huy doit effectivement se poser. J’invite la Ville de Huy à bien mettre en avant ses richesses touristiques actuelles et leur potentiel de développement. Sur cette base, je pourrai proposer au ministre du tourisme Paul Furlan et à l’ensemble du gouvernement d’ajuster le rôle touristique de Huy dans le SDER. »

Un autre aspect important du SDER concerne la lutte contre l’étalement urbain, un véritable fléau pour les finances publiques mais également pour le caractère rural de nos campagnes. Sur cet aspect des choses, je ne peux que partager la remarque faite en CCATM sur le lien entre la nécessaire densification des centres, point pour lequel nous sommes particulièrement concernés et l’octroi des moyens nécessaires pour réussir cette évolution du territoire.

En lien avec cette densification des centres, la question de la ruralité fait également partie intégrante du SDER. A ce sujet, je soulignerais l’avis rendu par la Fondation Rurale de Wallonie, à laquelle notre commune est associée via le PCDR et qui est repris dans les "considérant" de la délibération proposée.

La fondation rurale rappelle que la ruralité wallonne est davantage prise en compte que dans les versions précédentes du document. Les outils de développement rural sont appelés à être renforcés et les terres agricoles font l’objet d’une volonté affirmée de préservation ce que salue la fondation.

Cette prise en compte de la ruralité doit cependant et effectivement intégrer la nécessité de préserver les césures entre les villages. Je ne doute pas que ce soit inconcevable, au contraire, avec les intentions des autorités régionales. La Wallonie ne peut pas devenir une Flandre bis, elle doit préserver ses campagnes.

En matière de mobilité, le SDER défend une approche multimodale qui devrait coller aux réalités de chaque région. Train, bus, covoiturage, il est nécessaire d’offrir des solutions alternatives à la voiture, adaptées à chacun selon le territoire.

A cet effet, nous avons insisté en Commission pour évoquer dans la délibération proposée l’importance stratégique de la gare de Statte pour Wanze et d’autres communes de la région. Comme indiqué dans la délibération, il est nécessaire de renforcer son caractère intermodal vu son attractivité et sa facilité d’accès. A ce niveau, nous soutenons notamment son intégration dans le futur Réseau Express Liégeois. Soyons également cohérents et vigilants par rapport à cette gare au niveau fédéral. Les déclarations contradictoires de la SNCB ces derniers jours ne nous rassurent pas sur le long terme compte tenu de la manière dont Statte est aujourd’hui traitée. Et ce n’est pas les navetteurs qui doivent subir des retards fréquents sans possibilité de patienter dans un local ad hoc qui me contrediront.

En matière de covoiturage, nous partageons également la nécessité de mettre en place rapidement des parkings sécurisés sans attendre. Nous nous réjouissons dès lors de l’installation annoncée d’un autre point de parking de covoiturage en 2014.

En conclusion, monsieur le Bourgmestre, chers collègues, et même si nous ne partageons pas chaque virgule, nous voterons donc l’avis proposé et saluons l’esprit constructif du Collège qui a su se vacciner d’une maladie de saison, à savoir la fière électorale.